Pulp My Festival

Le festival Lumière, avec la pulpe

Le Festival vu de The Rolling Cantine

Installée à l’entrée de l’Institut Lumière, The Rolling Cantine est un peu la vigie des lieux. Présent durant toute la durée du festival, le food-truck satisfait les estomacs qui grondent. Damien Lasfargues, cogérant [avec Nicolas Lopes, ndlr] est un ancien journaliste. Entre deux commandes, il garde un œil sur tout ce petit monde qui fréquente le site.

Damien Lasfargues, cogérant de The Rolling Cantine

Damien Lasfargues, cogérant de The Rolling Cantine

« J’attends Tarantino de pied ferme ! »

De dix heures et demi jusqu’à vingt-deux heures, il prépare des burgers avec des produits frais et locaux. Le tout se fait en musique même si la sono a quelque peu « déraillé ». Malgré un rythme soutenu, il discute beaucoup avec les festivaliers. Il parle de tout. Quoique. A une journaliste de Radio Lumière qui lui demande si son affaire tourne bien, il corrige : « On parle de tout sauf de chiffres » tout en concédant « qu’ils peuvent varier du simple au triple selon les jours ». En remplissant une barquette de frites, il explique qu’il a été contacté par un membre de l’organisation du Festival. L’opportunité ne se refuse pas pour la jeune entreprise. « On est des cinéphiles, on trouve le cadre agréable mais on est aussi là pour améliorer notre visibilité », déclare-t-il. Idéalement placé, sa clientèle est hétéroclite: des spectateurs, d’anciens confrères et mêmes des personnalités. Dans l’ensemble, il trouve ces derniers relativement accessibles. Clément Sibony et Bertrand Tavernier par exemple, y ont fait une halte entre deux séances et ont échangé quelques mots avec lui. En bon américain, on se dit que Tarantino devrait passer d’ici la fin de la semaine pour déguster un Lady Jane ou un Mixed Emotions. Le patron l’attend d’ailleurs « de pied ferme ». Il parie même sur le burger que va choisir le réalisateur : « un Sympathy For The Devil ! » (rires).

« On est là toute la journée, on a le temps d’observer »

La conversation s’interrompt. Il vole au secours de quatre jeunes filles visiblement hésitantes. Elles finissent  par commander en fonction de ses bons conseils. Elles en auront pour leur argent. Lorsqu’on lui demande quelques instants plus tard, quel est le regard qu’il porte sur le Village, il constate que « cela bouge en permanence ». Des « producteurs agrippés à leurs oreillettes » aux membres de l’organisation qui « font sans cesse des aller-retour », il les voit tous défiler. « Étant donné qu’on est dans le camion toute la journée, on a le temps d’observer »analyse-t-il. Il a même l’impression qu’actuellement l’Institut et plus largement Lyon, est «le centre du monde ». Mais à le voir au comptoir et à la friteuse (ou au four et au moulin, c’est selon), on se demande s’il a le temps de profiter de la programmation. Il avoue qu’après presque « seize heures de travail » il ne pense pas à assister à une séance, même si le film l’intéresse. « Sans regrets » confie-il, « je préfère rentrer pour me reposer ».

Pendant deux jours encore, The Rolling Cantine ravira les papilles des festivaliers. S’il ne prend pas le temps de se détendre devant une projection, Damien Lasfargues en a vu tellement cette semaine qu’il pourrait en faire un film.

Retrouvez toutes les informations sur The Rolling Cantine dans la critique gastronomique de Lyon Capitale, qui a consacré au début du mois une page de son site au succès du food truck lyonnais.

Guillaume Pivert

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le octobre 17, 2013 par dans Backstage, My Festival, et est taguée , , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :