Pulp My Festival

Le festival Lumière, avec la pulpe

Les films Lumière à la sauce 2013 – Lolita

C’est l’histoire d’un mec, son nom c’est son prénom et son prénom c’est son nom. Humbert Humbert donc, tombe fou amoureux d’une nana, Lolita. Voici son histoire.

Image

Le type est prof de lettres, il fait swinguer les chiasmes. C’est le prince des ellipses mais il est un peu à l’arrache dans la ville. L’été pour lui, c’est pas le mobil home à Palavas les flots, c’est bouquins à gogo dans le New Hampshire.

Du coup, il dégote une location chez une veuve qui vit avec sa gamine, Dolorès, dans un bled paumé. Lui, le mec, il veut pas trop rester parce que la daronne elle est un peu oppressante de love mais quand il voit la petite il peut pas résister. La gazelle, elle lui fait des yeux de biches, allongée dans le jardin !

ImageSi ça c’est pas des yeux de biche allongée…

La matrone au début elle capte rien, elle croit séduire Humbert alors que lui, il bave devant la Lolita. Le type prend en épousailles la mère pour pas se séparer de la fille. Mais bon, maman, elle pédale pas très vite mais quand elle flag le délire d’Humbert, elle perd complètement la boule. Trop vénère, elle se barre et elle est décanillée par une voiture. Après la mort de la daronne, les deux coquins s’enfoncent dans la passion. Il va la chercher dans son camp pour la trimballer dans tout le pays parce qu’il est jaloux et qu’il la veut que pour lui. Sauf que le truc chelou c’est que Humbert est devenu le papa de Lolita. Truc encore plus ouf, ils sont suivis pendant tout le voyage par un mec, on sait pas qui c’est.

Bref, les deux petites natures tombent malades et Lolita se barre avec l’inconnu qui les suivait. Le type devient dingue, il la cherche partout et quand il la trouve, crise de délire. La fille elle a une situation et tout donc elle veut pas suivre beau papa, alors le Humbert il tue son mari. Radical ouais, mais il est gentleman, il laisse de l’argent à la petite ! Du coup, ça se termine pas bien pour le patron des belles lettres qui finit sa vie en prison.

Lolita de Stanley Kubrick : Pathé Bellecour je 10h15 – UGC Ciné Cité Internationale sa 20h30

Sarah Cestau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le octobre 15, 2013 par dans J'ai rien compris au film, PULP, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :